MARIE-AVRIL TOURÉ
Psychologue à Montpellier

Le site www.psychologue-psychotherapeute-montpellier.com est temporairement désactivé...

Si vous êtes le propriétaire de ce site, merci de contacter rapidement l'hébergeur.

  • Hébergeur : Simplébo
  • Site : www.simplebo.fr
  • Téléphone : 01 84 17 49 76

Psychologue à Montpellier

Psychothérapie

Quelques formes de dépressions infantiles

La dépression peut s'exprimer à tout âge et il convient d'être attentif à ces signes afin d'éviter une évolution gravissime.

 

La dépression du nourrisson :

La dépression du nourrisson intervient, au environ de 6 et 18 mois, suite à une rupture prolongée du lien maternel. Sa dimension mentale essentielle se caractérise par une inertie motrice et affective qui prive le bébé de ses appétences vitales. Elle se vit dans un comportement d'indifférence excessif vis à vis des besoins fondamentaux et du monde extérieur. Un changement brutal de comportement est perceptible. Devant un nourrisson qui était auparavant souriant, joueur..., l’entourage familial perçoit un désinvestissement désormais des activités ludiques. familial. Ce tableau clinique est associé à des troubles psychosomatiques (par exemple diarrhées chroniques, bronchites...) souvent à la source de la demande de consultation.

 

La dépression de l'enfant :

Elle est variable selon l'âge et sa maturité développementale et psychique. L’enfant peut présenter un épisode dépressif voir un syndrome où peut s’installer divers symptômes psychiques :

- un sentiment d’être mal ou pas aimé ;

- une tristesse conséquente avec des pleurs sans motifs, des cauchemars répétés, des idées suicidaires. Même si le risque suicidaire est rare chez les enfants, il est nécessaire d'être à l'écoute. Ils auront plutôt tendance à développer des conduites dites à risques en provoquant des accidents répétés ;

- une irritabilité fréquente, des colères, des caprices ;

- des idées de dévalorisation, un sentiment d’échec ou de culpabilité excessive ,voir un sentiment de persécution ou une méfiance ;

- un sentiment de solitude ,voir un repli par rapport aux activités sociales et aux personnes ;

- une inquiétude excessive poussant à des exigences d'avoir sans cesse un adulte à proximité ;

- Des obsessions ou phobies comme la peur de l’école… ;

- Des somatisations diverses telles que des troubles de l’appétit, du sommeil, des constipations…